Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/10/2010

L'Egypte conditionne la tenue du sommet de l'UPM aux progrès des négociations entre la Palestine et Israël

Sommet-Union pour la Méditerranée


Sarkozy désire impliquer l'UE et l'UPM dans les pourparlers.

La tenue du prochain sommet de l’Union Pour la Méditerranée (UPM) est « tributaire » de l’évolution des négociations entre la Palestine et Israël, c'est ce que vient de déclarer, lundi 11 octobre, le ministre des Affaires Etrangères égyptien. Il précise également qu’aucune date ne serait fixée tant que des progrès ne sont pas enregistrés dans les négociations entre les deux parties.

Aujourd’hui dans l’impasse, les négociations entre palestiniens et israéliens viennent encore une fois perturber l’agenda de l’UPM. Prévu pour le mois de juin dernier, le 2ème sommet de l’UPM a été reporté à fin novembre. En agissant de la sorte, la France, l’Egypte et l’Espagne espéraient que des progrès dans les pourparlers israélo-palestiniens interviendraient entre-temps.

Le président français, Nicolas Sarkozy, a dénoncé le 27 septembre dernier un « problème de méthode » dans les pourparlers parrainés par les USA. Le chef d’état français juge les négociations « stériles » et souhaite que l’Union Européenne et l’UPM soient davantage impliquées dans le processus de paix. Dans ce sens, il a invité son homologue égyptien Hosni Moubarak à une réunion préparatoire du sommet de Barcelone pour l’UPM, au cours du mois d’octobre, et à laquelle il a convié le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

Notons, que depuis son lancement en 2008, l’UPM qui regroupe les 27 pays de l’UE et 43 pays de tout le pourtour méditerranéen, tente de promouvoir des initiatives afin de surmonter les crises de cette région, particulièrement au Proche-Orient.

13:16 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.