Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/11/2010

Sommet/UPM: Aboul Gheit à Paris jeudi

.Article paru dans "LE FIGARO"

08/11/2010 | Mise à jour : 16:39 Réactions (2)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères, dont le pays co-préside avec la France l'Union pour la Méditerranée (UPM), a indiqué qu'il se rendait jeudi à Paris pour discuter de la possibilité de tenir en novembre un sommet de l'organisation, déjà repoussé une fois.

Le deuxième sommet de l'UPM, initialement prévu le 7 juin à Barcelone (Espagne), avait été reporté à novembre dans la même ville. Paris, Le Caire et Madrid avaient formulé l'espoir que des progrès surviennent entre-temps dans les pourparlers de paix israélo-palestiniens.
"Les discussions en cours se concentrent sur +Allons-nous tenir ce sommet maintenant ou non? Lui fixons-nous une date précise ou non?+ C'est ce qui va être discuté lors de la réunion jeudi prochain à Paris", a affirmé Ahmed Aboul Gheit, cité par l'agence officielle Mena.
L'agence indique que la date qui avait été initialement retenue après le report est le 21 novembre.

Le ministre, cité par l'agence, a précisé qu'il allait exposer à son homologue français Bernard Kouchner et à l'ex-chef de la diplomatie espagnole, Miguel Angel Moratinos, qui reste en charge de la préparation de ce sommet, le point de vue arabe sur cette question après une réunion dimanche au Caire des représentants des pays arabes de la rive sud de la Méditerranée.

La position de ces pays "est que la situation des négociations palestino-israéliennes et les conditions actuelles au Moyen-Orient ne garantissent pas le succès du sommet de Barcelone", a dit le ministre, évoquant "les difficultés autour du communiqué final de ce sommet".
"Toutefois la position arabe estime nécessaire de donner la chance au dialogue entre l'Egypte, la France et l'Espagne avant de parvenir à une décision définitive sur la tenue de ce sommet", a-t-il ajouté.
En octobre, l'Egypte avait déjà estimé que la tenue du sommet était "tributaire" de progrès dans les discussions entre Israël et les Palestiniens.
Lancée en 2008 à l'initiative du président français Nicolas Sarkozy, l'UPM regroupe 43 pays: les 27 de l'UE, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée

15:52 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.