Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/12/2010

L'association ".Med" au Salon AUTONOMIC de NICE les 2 et 3 Décembre

Pour une gouvernance du handicap et rendre la cité accessible à tous, une ambition qu’a essayé de traduire opérationnellement l’association « .Med »

DSCF4188.JPG
A l’occasion du Salon Autonomic Méditerranée du 3/12/2010 s’est tenue à 14h00 une table ronde sous la présidence de M. Rudy Salles, Député, Maire adjoint de Nice et Président de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée. Différents intervenants ont à partir du contexte français, et international mis l’accent sur le principe d’accessibilité, comment celui-ci pouvait être développé sur le pourtour de la Méditerranée, quelles étaient les différentes évolutions des techniques, des savoirs faire et de la gouvernance du handicap et du vieillissement.

DSCF4195.JPG
L’intégration des personnes en situation de handicap reste encore une ambition contemporaine et il s’agit de mettre en place une approche plus environnementale. Cette approche de l’accessibilité généralisée consiste à définir collectivement des normes sociales, architecturales ou techniques pour supprimer les situations environnementales de handicap - ceci afin de rendre la différence de la personne non marquante et non remarquée et de s’ouvrir à tous les usagers. Elle a en point de mire une cité, un espace territorial intégrant toutes les différences par l’adaptation de l’environnement aux aptitudes de l’ensemble de la population.
Dans cette optique, des exemples ont été donnés pour faciliter la mise en accessibilité, la sensibilisation au handicap, le transfert de savoir faire. Les interventions furent riches et porteuses de sens, animés par Paul Eric Laures, journaliste qui a modéré les débats.
La table ronde a été ouverte par Rudy Salles, député, maire adjoint de Nice et Président exécutif de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée qui a présenté le rôle et les missions de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée qui regroupe 125 parlementaires et représente 25 pays méditerranéens.

DSCF4218.JPG
.Le président de l’association pour la promotion de l’Union pour la Méditerranée, Daniel Feixes à quant à lui, défini les contours géo politiques de l’Union Pour la Méditerranée, et expliqué comment s’approprier le concept de l’Union Pour la Méditerranée, mettre à l’étude des projets porteurs et travailler à la mise en œuvre de ces projets. La présence de l’association « .Med » était d’actualité lors de ce 1er salon Autonomic Méditerranée de Nice car la ville avait souhaité lancer la réflexion sur les échanges avec les pays voisins.
Jacques Dejeandile, journaliste, conseiller municipal de Nice, en charge du handicap, proposait à l’association. Med de conforter cette première expérience et mettre en place pour le prochain Salon Autonomic de 2012 une vitrine sur les bons exemples en matière d’accessibilité, Confort d’usage et Handicap à relayer.

DSCF4190.JPG
Du côté international, a été présenté l’Union Internationale des architectes, réseau mondial pour l’amélioration de la qualité et de la profession d’architecte, qui a mis en place un programme de travail Architecture et Tourisme et un sous groupe Accessibilité, Architecture et Tourisme pour tenter d’intégrer les besoins des personnes en situation de handicap dans les programmes de développement touristique, de réflexion urbanistique, de formations initiales dans une démarche de confort d’usage au bénéfice de toutes les clientèles .
L’exemple espagnol serait particulièrement à suivre car ce pays présent au Salon Autonomic de Nice a mis en avant lors de cette table ronde , le Centre de référence national d’autonomie personnelle et d’aides techniques (CEAPAT) qui impulse la mise en œuvre de l’accessibilité universelle ,les produits d’assistance et de conception universelle , des publications techniques et des activités de formation en Espagne .
Des exemples concrets ont été abordés avec la présentation d’initiatives telle que celle de la Société Research Electronic Control (REC) basée à Bédarieux , fabricant de matériel grand appareillage qui a exposé son projet de partenariat avec la ville de Ouarzazate et l'association Horizon destiné à former des orthoprothésistes marocains et par la suite de fabriquer sur place du matériel destiné aux enfants et adultes handicapés.
C’est Claude Blaho Poncé , docteur en aménagement et sciences du tourisme , de l’Université UPVD Via Domitia à Perpignan qui a tenté de poser les questions de l’accessibilité généralisée des territoires , que peut signifier une cité accessible , un territoire accessible quand la chaîne du déplacement, qui comprend le cadre bâti, la voirie, les aménagements des espaces publics, les systèmes de transport et leur inter-modalité, n’est pas organisée pour permettre son accessibilité dans sa totalité aux personnes handicapées ou à mobilité réduite ? Comment éviter l’écueil d’une mise en accessibilité fractionnée ? Quel mode de gouvernance du handicap à instaurer bien en amont dans les projets publics et ou privés ? Il est urgent d’entreprendre autrement dans les territoires et développer une méthode, l’Agenda 22 qui serait à transposer dans les pays de l’Union pour la Méditerranée.
Ces propos ont été illustrés par Patrick Abes, architecte qui a présenté comment intégrer l'accessibilité aux personnes handicapées dès la conception du projet et a exposé les réalisations de résidence de tourisme au Maroc.
Sur le sujet du vieillissement de la population, Olivier Rémy, directeur administratif de cliniques audoises, a abordé le projet de création d’établissements à destination du 3ème âge par un modèle original qui pourrait être déployé par l’Association .MED. Le concept répond à trois critères ; sécurisation, maintien de l’autonomie des séniors , maintien du lien social .
Florent Orsini, exécutive manager de l’association Tutti Mobi, a particulièrement insisté sur le principe de l’accessibilité raisonnée des espaces patrimoniaux fragiles et comment en cas d’impossibilité technique, entre autre pour préserver le patrimoine architectural et lorsqu’il y a disproportion manifeste entre les améliorations apportées et leurs conséquences, peut-on quand même agir ? Au-delà des différentes réglementations existantes comment s’adapter aux situations locales ? La Fondation Design for all donne des pistes à suivre aux pays qui souhaitent aller dans le sens d’un ajustement raisonnable de l’accessibilité et leur engagement est : la conception universelle est essentielle pour 10 % de la population, nécessaire pour 40 % et confortable pour 100 %.
La conclusion de cette table ronde dessinait les contours d’une mise en réseau opérationnelle des acteurs et des techniques pour faire vivre la réalité d’une accessibilité universelle. Des outils communs restent à forger pour permettre une véritable interconnexion des différents maillons de la chaîne de l’accessibilité et des rencontres seront nécessaires pour continuer à échanger.
Nous allons œuvrer avec la ville de Nice et le Commissariat Général du Salon AUTONOMIC, afin que la prochaine édition puisse permettre une participation des pays de l’Union Pour la Méditerranée et un échange d’expériences avec ces nouveaux participants.
Et pourquoi pas rêver d’un tel salon dans un pays du Sud ?

Les commentaires sont fermés.