Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/10/2010

L'Egypte conditionne la tenue du sommet de l'UPM aux progrès des négociations entre la Palestine et Israël

Sommet-Union pour la Méditerranée


Sarkozy désire impliquer l'UE et l'UPM dans les pourparlers.

La tenue du prochain sommet de l’Union Pour la Méditerranée (UPM) est « tributaire » de l’évolution des négociations entre la Palestine et Israël, c'est ce que vient de déclarer, lundi 11 octobre, le ministre des Affaires Etrangères égyptien. Il précise également qu’aucune date ne serait fixée tant que des progrès ne sont pas enregistrés dans les négociations entre les deux parties.

Aujourd’hui dans l’impasse, les négociations entre palestiniens et israéliens viennent encore une fois perturber l’agenda de l’UPM. Prévu pour le mois de juin dernier, le 2ème sommet de l’UPM a été reporté à fin novembre. En agissant de la sorte, la France, l’Egypte et l’Espagne espéraient que des progrès dans les pourparlers israélo-palestiniens interviendraient entre-temps.

Le président français, Nicolas Sarkozy, a dénoncé le 27 septembre dernier un « problème de méthode » dans les pourparlers parrainés par les USA. Le chef d’état français juge les négociations « stériles » et souhaite que l’Union Européenne et l’UPM soient davantage impliquées dans le processus de paix. Dans ce sens, il a invité son homologue égyptien Hosni Moubarak à une réunion préparatoire du sommet de Barcelone pour l’UPM, au cours du mois d’octobre, et à laquelle il a convié le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

Notons, que depuis son lancement en 2008, l’UPM qui regroupe les 27 pays de l’UE et 43 pays de tout le pourtour méditerranéen, tente de promouvoir des initiatives afin de surmonter les crises de cette région, particulièrement au Proche-Orient.

13:16 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2010

".Med" est sur le net

Vous pouvez vous rendre sur le site internet de l'association, dont l'adresse est mentionnée en tête du blog : www.asso-med.com
L'actualité de l'association, l'actualité de l'UPM et une revue de presse internationale sont à votre disposition.
Vous pouvez même adhérer directement sur ce site.

17:29 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Meditour 2010 veut faire de la Méditerranée la destination mondiale du tourisme durable

Ci-joint copie d'un article publié par "ECONOSTRUM"


Deux jours de débats (23 et 24 septembre 2010) ne suffiront sans doute pas à changer le modèle de croissance du tourisme dans le bassin Méditerranéen. Mais les participants au salon Meditour 2010 ont posé à Malaga la première pierre d'une nouvelle stratégie, durable et compétitive. Pour faire aussi émerger une nouvelle destination à part entière : la Méditerranée.


ESPAGNE. « Il ne peut y avoir d'avenir pour une politique efficace de tourisme en Méditerranée sans le tourisme durable ». En ouverture du Meditour 2010, IVème édition du salon du tourisme en Méditerranée, le maire de Malaga, Francisco de la Torre, a donné le ton des débats qui ont réuni un millier de spécialistes du secteur dans la ville natale de Pablo Picasso. Dont le président de l'Association des Chambres de Commerce de la Méditerranée (ASCAME), Murat Yalcintas, qui travaille à imposer la Méditerranée comme une destination à part entière.



Les chiffres plaident en faveur du président de l'ASCAME. Selon les données de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), la fréquentation touristique de l'ensemble des pays de la Méditerranée a augmenté de 100% en 60 ans, pour atteindre 287 millions de visiteurs internationaux en 2009, dans un bassin qui regroupe 28% des sites culturels et historiques mondiaux. La Méditerranée accueille donc le tiers des touristes de la planète, et le tiers des recettes touristiques.

Inventer un nouveau modèle de tourisme
Revers de la médaille : l'impact sensible de l'activité touristique sur l'environnement, avec une saturation du littoral, sur terre (inflation immobilière incontrôlée) comme en mer (dégradation du milieu marin). De fait, le développement effréné du tourisme menace l'avenir de l'activité en Méditerranée. D'où l'urgence d'inventer « un nouveau modèle de tourisme durable et compétitif », selon les termes de Murat Yalcintas : « C'est pour cela que nous devons miser sur le tourisme culturel, mettre en valeur ces différences qui font notre richesse en Méditerranée ».



L'enjeu, c'est également de permettre aux populations locales de profiter des retombées financières du tourisme. « Il est indispensable d'élaborer une politique intégrée aux autres activités des territoires touristiques, que ce soit la pêche, l'agriculture ou le transport maritime, entre autres », explique Patrick Maud'hui, directeur d'Atout France. Ce GIE travaille, en France et dans d'autres pays de Méditerranée, pour donner des outils pratiques aux professionnels du tourisme qui veulent s'engager dans une stratégie de développement durable : « Nous menons des actions concrètes d'ingénierie pour les différentes filières du secteur, comme par exemple un guide précis mis à disposition des hôteliers pour intégrer la logique environnementale dès la construction ou dans la gestion au quotidien ».



Au delà des déclarations de bonne intentions, de grands groupes touristiques se sont engagés dans cette démarche, valorisée comme un argument marketing, que ce soit les tours opérateurs (dont le Club Med ) ou les hébergeurs (groupe Accor ). Le Jordanien Christopher Johnson, directeur de Wild Jordan Middle East Ecotourism, est venu à Malaga pour faire la preuve de l'efficacité de cette politique : en développant des hébergements écologiques (« eco-lodge ») et en préservant les réserves naturelles avec la collaboration du secteur privé, la Jordanie a engrangé 1,3 M€ de recettes liées à l'éco-tourisme en 2009. Philippe Maud'hui espère des retombées tout aussi positives avec la mise en œuvre du Grenelle de la Mer, qui prévoit notamment de d'augmenter de 12 à 30%, d'ici 2030, la part du littoral protégé dans l'Hexagone.

09:09 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2)

26/09/2010

Les membres de l’Union Pour la Méditerranée


.Med
Association pour la promotion de l’Union Pour la Méditerranée
Président-Fondateur : Daniel FEIXES
« Le Clos Fleuri », rue Antoine Fabre – 34500 BEZIERS
 +336 59 03 61 00 -  asso.med@orange.fr


Les membres de l’Union Pour la Méditerranée

Union Européenne : Allemagne – Autriche – Belgique – Bulgarie – Chypre – Danemark – Espagne – Estonie – Finlande – France – Grèce – Hongrie – Irlande – Italie – Lettonie – Lituanie – Luxembourg – Malte – Pays-Bas – Pologne – Portugal – République Tchèque – Roumanie – Royaume Uni – Slovaquie – Slovénie – Suède – (Monaco)

Maghreb : Algérie – Maroc – Mauritanie – Tunisie

Proche & Moyen Orient : Egypte – Israël – Jordanie – Liban – Syrie – Autorité Palestinienne

Balkans : Albaine – Bosnie Herzégovine – Croatie – Monténégro – Turquie

Union européenne : Président du Conseil européen, Président de la Commission européenne, Secrétaire Général du Conseil/Haut représentant pour la Politique étrangère et de sécurité commune.

ONU : Secrétaire Général des Nations Unies.

Parlement européen : Président du Parlement européen et de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne (APEM).

Conseil de coopération des états arabes du golfe : Président en exercice

Ligue des états arabes : Secrétaire Général.

Union africaine : Président.

Union du Maghreb arabe : Secrétaire Général.

Organisation de la Conférence islamique : Secrétaire Général

Banque africaine de développement : Président.

Banque européenne d’investissement : Président.

Banque mondiale : Directeur Général

Alliance des civilisations : Haut représentant de l’ONU pour l’Alliance.

Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue des cultures : Président.

19:51 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Association ".Med" pour la promotion de l'Union Pour la Méditerranée : Composition du Bureau


.Med
Association pour la promotion de l’Union Pour la Méditerranée
Président-Fondateur : Daniel FEIXES
« Le Clos Fleuri », rue Antoine Fabre – 34500 BEZIERS
 +336 59 03 61 00 -  asso.med@orange.fr
Association pour la Promotion de l’Union Pour la Méditerranée

Composition du Bureau
Administration :
Président-Fondateur : M. Daniel FEIXES (Consultant-formateur en Intelligence Economique)
Vice-présidents : M. Antoine SFEIR (Directeur des « Cahiers de l’Orient »)
M. Joseph FRANCIS (PDG COMECA GROUP)
Mme Marie-Chantal BONNET-CATHALA (Psychologue clinicienne – Juriste)
Secrétaire : Melle Patricia GOMES (Assistante Parlementaire)
Trésorier : Mme Pascale CARPENTIER (Assistante de direction)
Prospective : M. Emmanuel DUPUY (Chargé de mission Ministère de la Défense)
Secteurs :
Culture Mme Elyett HERMANN (ancienne Directrice de la culture Montpellier)

Défense, Sécurité, Diplomatie : M. Antoine SFEIR
Développement durable, Urbanisme, Coopération : M. Patrick FAILLENET (Urbaniste-Economiste, chargé de cours à l’Université)
Enseignement supérieur-Recherches-Pôles de compétitivité : M. Thierry GUILLAUDEUX (Enseignant – chercheur à l’Université de Rennes 1)
Entreprises : M. Joseph FRANCIS
Formation professionnelle : M. Jean-Claude REMLE (Consultant)
Mer-Ports : M. Michel PY (Maire de Leucate, Conseiller Régional)
Presse – Médias : M. Antoine SFEIR
Santé : M. Jean-Jacques DENIS (Conseiller auprès du 1° Ministre)
Tourisme : M. Yves URIETA (Ancien Maire de Pau)
Coopération juridique : M. Jean VERGES (Professeur émérite à l’Université Paul Cézanne à Aix en Provence)

18:49 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)